Image default
Jardin & Bricolage

Faire du compost en ville : pourquoi et comment se lancer ?

Faire du compost en ville : pourquoi et comment se lancer ?
5 (100%) 1 vote

Faire son propre compost en ville, c’est possible. En effet, même sans profiter d’un jardin, il est possible de valoriser ses déchets organiques. Dans ce guide, nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur le lombricompostage, ainsi que sur les règles de base pour fabriquer son propre compost. Pourquoi et comment bien se lancer ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Compost en ville : pourquoi tenter l’expérience ?

Fabriquer son propre compost fait partie des nombreux gestes qui participent à la protection et la préservation de l’environnement. En effet, le compostage permet de réduire significativement la quantité de déchets organiques jetés par un foyer. Cette méthode de recyclage permet de valoriser les épluchures, ainsi que les restes de repas, mais aussi les fleurs, les plantes vertes, etc. Ainsi, vous participez à la diminution du nombre d’incinérations et d’enfouissements. D’autre part, le compost en ville vous propose de profiter d’un engrais de qualité, aussi bien pour vos plantes d’intérieur que pour le potager de votre balcon.

Le lombricompostage, la solution idéale pour la ville

Pour obtenir du compost en ville, nul besoin d’avoir un jardin. En effet, grâce au lombricompostage, vous avez la possibilité de fabriquer votre propre engrais chez vous, sans aucune contrainte. Pour cela, il vous suffit d’investir dans un lombricomposteur. Il s’agit d’un bac contenant des vers, qui se nourrissent de vos déchets organiques pour les transformer en compost. Le principe du lombricompostage est idéal pour les citadins souhaitant fabriquer leur propre compost. Au bout de seulement quelques semaines, il est possible de récupérer de l’engrais de qualité.

Quelles sont les règles de base pour réussir votre compost en ville ?

Le lombricompostage implique de respecter quelques règles d’utilisation. En effet, certains déchets organiques ne peuvent pas être digérés par les vers. D’autre part, une mauvaise utilisation de votre lombricompost peut entraîner des désagréments.

Quels sont les déchets qui peuvent être compostés ?

  • Les épluchures de fruits et de légumes,
  • Les restes de légumes,
  • Le papier et le carton,
  • Les sachets de thé,
  • Le marc de café,
  • Les filtres à café,
  • Les coquilles d’oeuf,
  • La farine, le pain et les féculents, en petites quantités seulement.

Quels sont les déchets qui ne peuvent pas être compostés ?

  • L’ail, les échalotes et les oignons,
  • Les sacs biodégradables,
  • Les aliments trop gras,
  • La viande et le poisson,
  • Les agrumes,
  • Les déjections animales.

Comment éviter les mauvaises odeurs ?

Pour éviter que des mauvaises odeurs ne s’échappent de votre compost, veillez à mélanger vos déchets verts avec des déchets carbonés comme le papier et le carton et à l’aérer ainsi. En outre, il convient de mélanger le compost de temps en temps. C’est le seul entretien indispensable de votre lombricomposteur.

Découvrez le composteur de ville Natuco, un concept innovant

La marque française Natuco a imaginé un lombricomposteur vraiment pratique. Bien plus qu’un simple bac à compost, le lombricomposteur Natuco est un meuble multifonction : il vous permet de transformer vos déchets organiques en compost, et sert également d’étagère ou de plan de travail. Grâce à son fonctionnement, le compost est remué régulièrement, afin d’obtenir deux types d’engrais : liquide et solide. Découvrez dès à présent le lombricompost Natuco, la solution idéale pour le compost en ville.

Related posts

Canalisation bouchée : quelle solution choisir ?

administrateur

Jardin d’hiver : Comment en profiter même quand il fait froid ?

administrateur

Comment s’y prendre pour trouver un serrurier en urgence ?

Journal