Image default
Aménagement

Climatisation et écologie, des alternatives pour une meilleure préservation de l’environnement ?

Le secteur de climatisation a fait l’objet d’importantes réflexions au sein de la communauté scientifique quant à son incidence sur l’environnement. La réduction des émissions des gaz à effets de serre constitue aujourd’hui un véritable challenge écologique.

Les prévisions climatiques sont alarmantes. Il urge donc que de nouvelles résolutions soient prises pour une attitude plus responsable vis-à-vis de l’environnement. Découvrez dans cet article les options à explorer pour vous procurer des climatiseurs conformes aux normes et réglementations en vigueur.

Respect des réglementations sur les fluides frigorigènes, un préalable

Afin de remédier à la destruction de la couche d’ozone, le protocole de Montréal a proscrit l’usage des fluides frigorigènes tels que le Chlorofluocarbure (CFC) et l’hydrochlorofluorocarbures (HCFC). En Europe, les clauses de cet accord ont été entérinées par une diversité de dispositions légales, dont la réglementation F-Gaz entrée en vigueur en 2019.

Dans l’optique d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030, cette réglementation européenne vise la réduction des émissions de gaz à forte incidence sur la couche d’ozone. Dans un proche avenir, les fluides de réfrigération ayant un impact significatif sur le réchauffement planétaire sont donc voués à disparaître.

Ils laisseront place aux fluides frigorigènes réglementaires ou écologiques tels que l’ammoniac (R 717 ou NH3) et les hydrocarbures (R 290). Ces derniers se démarquent de leurs prédécesseurs par un potentiel de réchauffement global (PRG) extrêmement bas.

Des alternatives écologiques pour remédier au déclin climatique

Vous l’aurez sans doute compris, face aux données alarmantes relatives au désastre climatique, il faut à tout prix adopter une climatisation écologique. Parmi ces alternatives innovantes figure en bonne place la climatisation réversible comme on en trouve sur NRJ ECO.

La climatisation réversible fonctionne sur la base d’une source énergétique gratuite : il s’agit des calories contenues dans l’air ambiant. Ces calories naturelles sont prélevées grâce au module extérieur du climatiseur. Elles seront ensuite transformées au niveau des unités intérieures du climatiseur pour un confort optimal en été comme en hiver.

 La climatisation réversible force l’admiration par une faible consommation d’énergie et une efficacité impressionnante. D’autres solutions sont également envisageables : il s’agit de la bioclimatisation et de la climatisation solaire.

Related posts

Comment la piscine augmente-t-elle la valeur immobilière de votre maison ?

Emmanuel

Tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien de sa chaudière

Odile

Les toits plats : les avantages et les inconvénients

Claude